Nouveau partenariat avec Liaisons sociales

L’AGRH a le plaisir d’annoncer son partenariat avec LAISONS SOCIALES depuis ce début d’année 2019 !

Un grand MERCI à Jean-Paul COULANGES.

L’objectif est de donner la possibilité aux membres et chercheurs de l’AGRH,  de publier leurs réflexions sur les problématiques des RH actuelles dans la REVUE LIAISONS SOCIALES Magazine !

N’hésitez pas à prendre connaissance des derniers articles :

La fonction RH opère sa métamorphose” - MARS 2019

La fonction RH à temps partagé” - AVRIL 2019

Restructurations et salariés survivants” MAI 2019

1ère journée d'étude du GRT GRH et Recherches Sensibles

1ère journée d'étude du GRT GRH et Recherches Sensibles organisée le 13 juin à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et en collaboration avec le CNAM Paris sont désormais ouvertes. Il suffit de vous connecter sur le lien suivant :  https://www.eventbrite.fr/e/billets-premiere-journee-detude-du-grt-grh-et-recherches-sensibles-61484464689?ref=enivtefor001&utm_source=eb_email&utm_medium=email&utm_campaign=inviteformalv2&utm_term=attend.

À propos de cet événement

En Gestion des Ressources Humaines, de nombreux projets de recherche ont pour caractéristique de « traiter de domaines hautement émotionnels et/ou de comportements humains litigieux » (Barnard, 2005). Dans un monde du travail fracturé, le chercheur en GRH est de plus en plus souvent amené à s’intéresser à des personnes vulnérables, désavantagées, marginalisées, à des sujets relevant de l’intime ou à des thématiques sensibles pour l’entreprise en raison de leurs enjeux sociaux et sociétaux. En lien notamment avec l’émergence du paradigme de la Responsabilité Sociale des Entreprises, de nombreux travaux sensibles ont été récemment menés en GRH. Cette journée marque la création d'un nouveau Groupe de Recherche Thématique au sein de l'AGRH consacré à l'étude de ces sujets sensibles en GRH et invite les chercheurs francophones à échanger. Ces sujets soulèvent en effet de nombreuses problématiques : appropriation par les entreprises, éthique du chercheur, réflexivité et questionnement méthodologiques entre autres. 3 axes seront principalement abordés lors de cette journée : - Axe 1 : (Caractériser les) Thématiques sensibles en GRH - Axe 2 : (Développer la) Réflexivité des recherches sensibles en GRH - Axe 3 : (Discuter de la) Méthodologie des recherches sensibles en GRH

Date Et Heure

jeu. 13 juin 2019

09:00 – 17:00 heure : France

Ajouter au calendrier

Adresse

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

12 Place du Panthéon

75231 Paris

Afficher la carte

Symposium MAPS - Management et Psychiatrie : Quelles innovations organisationnelles en santé mentale ?

Organisé par le laboratoire Larequoi et le SAMSAH Prépsy, un service d’accompagnement médico-social personnalisé, d’intensité variable, pluridisciplinaire et collaboratif.
Organisé par le laboratoire Larequoi et le SAMSAH Prépsy, un service d’accompagnement médico-social personnalisé, d’intensité variable, pluridisciplinaire et collaboratif.

le jeudi 16 mai 2019
UFR Simone Veil - santé - UVSQ
2 avenue de la Source de la Bièvre
78180 Montigny-le-Bretonneux

Organisé avec le soutien de la communauté d'agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines (SQY), d'AgroParisTech, de la MSH Paris-Saclay, de l'association AIRMAP et Otsuka Pharmaceutical France.

Le symposium MAPS « Management et Psychiatrie : quelles Innovations Organisationnelles en Santé Mentale ? » est une manifestation ouverte aux nombreuses parties prenantes intéressées par la réflexion et l’action en matière d’organisation de la prise en charge en santé mentale. Il concerne, sans exclusive, les chercheurs de différentes disciplines, associations d’usagers et de familles, médecins et professionnels de santé, formateurs et consultants, institutionnels, acteurs politiques, etc.

Son objectif général est de comprendre et mettre en évidence les apports potentiels, les difficultés et les conditions de réussite de dispositifs organisationnels innovants pour l’amélioration des prises en charge adaptées en santé mentale.

La manifestation vise à promouvoir des échanges larges et ouverts sur les enjeux et les défis de cette prise en charge, tout en faisant le point sur l’état de la recherche et des pratiques dans les différentes disciplines concernées. Sur la base des constats et des propositions, ainsi que de l’analyse des initiatives et des études nationales et internationales mises en place, des pistes nouvelles de connaissance et d’action pourront être dégagées.

Le symposium MAPS s’inscrit dans le cadre du programme de recherches MACOS (Management de la Coordination dans le domaine de la Santé) conduit par le laboratoire de recherche en management Larequoi en partenariat avec le Samsah Prépsy, avec le soutien de la Communauté d’Agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines, et la contribution d’AgroParistech et de l’UFR des Sciences de la Santé de l’UVSQ.

> Inscription en ligne :
- Tarif normal.
- Tarif Étudiant/Doctorant.

> Autres types d'inscription (bon de commande / virement bancaire / 
chèque)

- Télécharger le formulaire.
Programme

> Télécharger le programme de l'événement.

Journée d'études du GRT "GRH et Recherches Sensibles." 13 juin 2019

Nous avons le plaisir de vous transmettre l'appel à communication de la journée d'études du GRT de l'AGRH GRH et Recherches Sensibles.
Cette première journée d’études vise à rassembler la communauté francophone des chercheur-e-s s’intéressant aux sujets sensibles en GRH afin de discuter de leurs travaux, de nourrir leurs réflexions sur les difficultés associées et de préciser les enjeux spécifiques à la mise en place de recherches sensibles en GRH.
Téléchargez l’appel à communication

Thème : "Recherches sensibles et GRH : retours d’expériences, enjeux sociétaux et réalité managériale"

Lieu : Paris
Date de l'évènement : 13 juin 2019
Date des soumissions : au plus tard le 1er mars 2019

Bien cordialement

Les coordinateurs du GRT
grt.grhrechsens@gmail.com

30ème congrès de l’AGRH, Bordeaux, 13 au 15 novembre 2019

30ème congrès de l’AGRH, Bordeaux, 13 au 15 novembre 2019

La GRH peut-elle sauver le travail ?

Le travail est attaqué de toute partie. Les processus de néotaylorisation conduisent, dans certains secteurs et pour certains postes, une déqualification de son contenu et une perte de sens pour ceux qui ont déjà vécu, au-delà des métiers d'exécutions traditionnellement associés à cette tendance. L'abri, le développement du freelance et les différentes formes d'externalisation menacent les fondements même du principe de localisation du travail de ces collectifs sociaux qui sont les entreprises et les autres formes structurelles.

Appel à communications 

Dans le même temps, les jeunes générations dans le monde, les professionnelles, dans l'insertion de différents éléments de la vie, dans le maintien de celui-ci, de différentes vies. A contrario, les entreprises déplorent les comportements opportunistes de leurs employés et de leur déficit de loyauté et d'engagement, alors que nous avons déjà passé un contrat de licence avec un nom de compte

Lire la suite —>

Les perspectives qu’ouvre l’Intelligence Artificielle pour l’Audit Social

21ème Université de printemps de l’Audit Social le Vendredi 31 mai 2019 sur le thème “Les perspectives qu’ouvre l’Intelligence Artificielle pour l’Audit Social”

Pour sa 21ème  Université de printemps, l’Institut International de l’Audit Social (IAS) invite les enseignants-chercheurs et les praticiens à étudier les liens entre Intelligence Artificielle et Audit Social. D’une part, l’IA ouvre de nouvelles perspectives prometteuse pour la conduite des missions d’AS et son apport peut renouveler les outils de l’auditeur. D’autre part l’intégration/intrusion de l’AS dans notre quotidien comme dans l’entreprise est une source d’opportunité et de risques nouveaux dans les différents domaines des Ressources Humaines et de la Responsabilité Sociétale des Organisations. Les auditeurs sociaux doivent contribuer à anticiper, à identifier et à réduire les risques que la révolution de l’Intelligence Artificielle entraine pour les organisations.  Les Business Models peuvent être remis en cause et l’ensemble des métiers sont transformés. L’IA amène à repenser les modèles d’organisation, à les adapter et indéniablement à en créer de nouveaux. Qu’il s’agisse de la traduction automatique, des chatbots, des algorithmes auto-apprenants, l’IA mobilise les technologies facilitant la compréhension de l’environnement et permet d’améliorer « l’expérience collaborateur » et donc « l’expérience client ».   L’IA peut apporter un confort de vie supplémentaire et ouvrir des champs intéressants pour l’individu comme pour les communautés auxquelles il appartient.

Si l’IA semble ainsi contribuer au développement de qualités typiquement humaines telles que la créativité, l’apprentissage, l’innovation, l’intelligence sociale et émotionnelle, le recrutement, la résolution de conflits ou la prise de décision, elle appelle néanmoins à réfléchir à la nécessaire évolution du droit, à la redéfinition de la responsabilité, de l’éthique, de la morale ou tout simplement aux relations humaines dans leur globalité.

 

 

 Axes de propositions possibles :

 

-         L’auditeur social et les risques créés par l’IA

-         Les apports de l’IA pour la réalisation des missions d’AS

-         Les nouveaux champs d’AS ouverts par l’IA

-         IA et transformation des emplois

-         IA et transformation de l’organisation

-         IA et transformation des Business models

-         IA et expérience collaborateur

-         IA et recrutement

-         IA et évaluation

-         IA et Innovation managériales

-         IA et sciences cognitives

-         IA et performance

-         IA et RGPD

-         Les questions juridiques de l’IA

-         Les questions éthiques et morales de l’IA

-         La prise de décision face à l’IA

-         IA et cyber (performance, criminalité)

Modalités de soumission :

Les propositions (titre, sous-titre et résumé de 30 lignes maxi de la communication) sous format .doc doivent être envoyées en copie systématique à christiane.deshais@gmail.com, jfperrenoud@imsgeneva.ch, dean@imsgeneva.ch et jmperetti@icloud.com et redaction@revue-qdm.com.

Le nom et l’adresse mail seront indiqués sur la première page de la proposition. Ces propositions seront ensuite transmises de façon anonyme aux experts du Comité scientifique pour évaluation. La longueur des textes attendus est limitée à 30 000 signes.

Les contributeurs désirant soumettre leur article pour la revue Questions de management le signaleront explicitement aux responsables scientifiques lorsqu’ils auront été avisés de l’acceptation de leur proposition.

Les formes contemporaines de l’emprise : travail, organisation, management et marché

Ce colloque, qui se tiendra les 12 et 13 septembre 2019 à l’Université de Mons (UMons), est organisé à l’occasion des 40 ans de la parution de « L’Emprise de l’organisation » (coécrit par Max Pagès, Michel Bonetti, Vincent de Gaulejac et Daniel Descendre ) et de sa sixième réédition, en février 2019, par les Editions de l’Université de Bruxelles.

Conférences plénières, ateliers et œuvres de fiction interrogeront l’actualité de la notion d’emprise, de ses formes et de ses déconstructions possibles.

Les propositions de communication devront s’inscrire dans l’un des deux axes suivants :

  • Axe 1 – Les formes contemporaines d’emprise dans le champ du travail, des organisations, du management ou des marchés.

  • Axe 2 – Les formes de résistance, de dégagement ou de réplique face aux situations d’emprise.

Elles peuvent relever d’ancrages disciplinaires et/ou théoriques variés. Le colloque se veut aussi ouvert sur ce point que sur les terrains abordés, les méthodologies développées et les réalités analysées.

Les propositions de communication doivent être envoyées d’ici le 30 AVRIL 2019.

Quand ?

Du 12 septembre 2019 au 13 septembre 2019 De 08:30 à 17:00

Où ?

Campus Sciences Humaines - Bâtiment Warocqué

Document

Emprise_Appel à communication (177,51 Ko)

Plus d'informations

Work family in the pursuit of happiness 1-2 Juillet 2019 à Barcelone

Nous avons le plaisir de vous transmettre l'appel à communication de la Conférence Internationale 'Work family in the pursuit of happiness' qui aura lieu les 1-2 Juillet prochains à Barcelone. 

Cette conférence vise à rassembler une communauté internationale de chercheur-e-s s’intéressant aux sujets de l’articulation vie professionnelle- vie personnelle afin de discuter de ses liens avec le bien-être et du rôle des organisations dans sa promotion.

Date des soumissions : au plus tard le 28 mars 2019
academic.conference@iese.edu


Vous en trouverez ci-dessous le programme détaillé

https://www.iese.edu/faculty-research/8-international-conference-work-family/


Prix de Thèse ARIMHE 2019

L’ARIMHE a décidé d’attribuer en 2019 un prix de thèse d'un montant de 1000 euros pour soutenir les travaux d’un docteur en sciences de gestion contribuant au développement et la mise en œuvre de pratiques de gestion humanistes. Une attention particulière sera portée aux approches présentant un caractère interdisciplinaire. Le candidat au prix de thèse de l’ARIMHE doit avoir soutenu sa thèse durant l’année 2018.

 Domaine : Sciences de gestion avec une ouverture à toutes les disciplines traitant des problématiques du management.

Montant : 1000 euros

Langue : Français ou anglais.

Echéance : La date limite d’envoi des dossiers complets par mail est le vendredi 26 avril 2019.

 Dossier de candidature : Le dossier est à envoyer via 2 documents pdf par mail aux deux adresses ci-dessous.

(1) en un seul document pdf, les éléments suivants : un CV détaillé, le rapport final de thèse, un document de deux pages précisant le caractère interdisciplinaire de la thèse ainsi que la contribution de cette dernière à des pratiques de gestion humanistes.

(2) la thèse de doctorat dans son intégralité.

 Engagement du candidat : Le candidat retenu s’engage à présenter une synthèse de son travail doctoral lors du colloque annuel de l’ARIMHE de 2019.

 

Courriels : audrey.becuwe@unilim.fr et francoise.pierson@univ-fcomte.fr

  37ème Université d’Eté de l’audit social - Yaoundé - Cameroun

Audit social et transformation des organisations

                  37ème Université d’Eté de l’audit social

       12 au 14 décembre 2018

       Yaoundé (Cameroun)

FSEG Université de Yaoundé, CRADAT et Sup de Co – Yaoundé - CAMEROUN

Le rythme de transformation des organisations s’accélère notamment en Afrique. Qu’il s’agisse des environnements, des technologies, des business models, des modes de gouvernance ou des comportements, les organisations et, en tout premier lieu, les entreprises doivent repenser leurs modes de fonctionnement. Cela peut se traduire par des projets de développement (nouveaux métiers, nouveaux marchés, nouvelles contraintes et opportunités liées au digital), de rationalisation (faire plus avec moins, optimisation opérationnelle et quête d’efficience), d’engagement accru des collaborateurs (empowerment des salariés, gestion des slashers). Ces projets bousculent les équilibres traditionnels de l’entreprise et posent des problèmes nouveaux. Il ne s’agit plus de gérer de simples évolutions ni même de conduire des changements selon les « recettes » du passé mais il convient désormais de piloter des transformations.

 Dans tous les cas, la conduite et la réussite de ces projets de transformation imposent que l’organisation se remette en question, qu’elle accepte de faire le point non seulement sur sa conformité aux nouvelles normes qui structurent son environnement mais aussi sur sa capacité à se transformer pour devenir plus agile, plus apprenante et plus résiliente. C’est dans ce cadre que l’audit social devient un outil important de pilotage et de gestion de la transformation.

 L’approche de l’audit social  se configure tour à tour comme une méthode d’assessment socio-organisationnel des entreprises et comme un outil de pilotage de la performance. Aussi bien méthode de diagnostic (révélation et objectivation du réel), instrument d’aide à la décision et à l’action et outil de prospective, l’audit sociétal permet :

·       une appréhension holistique et contextualisée des stratégies  des organisations, de leurs politiques sociales et managériales ainsi que de leurs pratiques de management des parties prenantes (relations avec l’écosystème, institutions publiques, clients, partenaires, concurrents, organisations professionnelles… -),

·       Une analyse critique des Business & Social Models au regard des évolutions (institutionnelles, politiques, socio-économiques et technologiques) à l’œuvre,

·       Une mise en miroir des challenges qui touchent les professions, les métiers, les organisations et les modes de management, en termes économiques,  socio-organisationnels  et de Responsabilité Sociétale (réorganisation en ‘mode agile’, amélioration de la QVT et de la politique sociale…).

 

La méthode de l’audit social s’avère particulièrement prometteuse pour piloter la transformation. Elle permet, en effet, d’adopter une posture distanciée et propositionnelle, qui lui permet de repenser les équilibres entre l’Entreprise et la Société et de réinterroger les articulations entre respect de l’individu et sens du collectif. Elle permet d’échafauder de nouvelles régulations sociales au travail, imbriquées dans une apprenance organisationnelle, fondée sur une pratique de la réflexivité et une dynamique d’apprentissage collectif en continu, qui nourrissent la résilience. Elle participe à fonder et donner du sens au travail prospectif dans lequel les entreprises, quelle que soit leur taille, leur secteur ou zone géographique d’activité, se doivent de s’engager pour survivre et se développer.

 

Dans le cadre de la 37ème Université de l’IAS qui se tiendra à Yaoundé (Cameroun) du 12 au 14 décembre, nous étudierons notamment les questions suivantes en lien avec la transformation des organisations :

- Les nouveaux champs d’Audit Social ouverts par la transformation de l’organisation africaine

- L’auditeur social et les risques créés par la transformation des organisations

- Audit social et transformation des emplois

- Audit social, transformations et prospective des professions et des métiers

- Audit social et transformation des Business models

- Audit social et expérience collaborateur

- Audit social et empowerment des collaborateurs

-Audit social et éthique

- Audit social et Innovation managériale

- Audit social, agilité et inclusion

- Audit social et nouvelles formes organisationnelles (ex. réseaux, secteur informel, etc.)

- Audit social et nouveaux critères de performance

-Audit social et raison d’être (ou objet social) des entreprises

 

Procédure de soumission des projets de communication et calendrier

2 avril 2019                  Date limite de réception des projets de sessions spéciales et des intentions de communication

15 mai 2019                 Réponses du Comité Scientifique

15 octobre 2019           Réception des communications sous leur forme définitive

15 novembre 2019        Réponse du Comité scientifique

NB : Les intentions de communications devront être présentées ainsi dans un document de 6 pages :

Page 1 : Statut et coordonnées professionnelles des auteurs

Page 2 : Résumé en français et en anglais de 10 lignes maximum et 5 mots clés

Page 3 : Plan détaillé de la communication proposée

Page 4 et 5 : Synthèse permettant de répondre aux questions :

-          Quelle est la question de départ posée ?

-          Quelle problématique est mobilisée ?

-          Quel état de l’art ou quelles expériences sont convoquées ?

-          Quelle méthodologie est suivie (dans le cas d’une communication s’appuyant sur une enquête ou un audit) ?

Page 6 : Bibliographie indiquant quelques références fondamentales qui guideront l’auteur (15 maximum)

Les textes définitifs des intentions retenues devront être envoyés pour le 15 Octobre 2019

Envoi des communications aux adresses suivantes :

christianedeshais@gmail.com, auditsocialfrance@gmail.com, jacques.igalens@tsm-education.fr

Rémunération du travail - 11 mars 2019 Nancy

Dans le prolongement de la parution de l’ouvrage collectif de recherche sur la rémunération du travail chez Economica en 2018, nous organisons une journée de recherche à Nancy le 11 mars prochain. Cette journée, qui bénéficie de la double labellisation de l’AGRH et de l’AAIG, sera structurée autour :
- d’une journée académique, à partir de 9h30, dans laquelle sont impliqués plusieurs membres de notre association et que conclura Bénédicte Le Deley, secrétaire générale de l’ANDRH
- d’une table-ronde sur l’épargne salariale (défis actuels et enjeux de la loi PACTE), à partir de 18h30, qui associe des représentants de l’ANDRH, la CFDT, la DFCG, Groupama Epargne Salariale et l’Ordre des Experts-Comptables.

Vous en trouverez le programme détaillé ci-joint.

L’inscription est libre mais obligatoire, dans la limite des places disponibles, après de laurence.contois@univ-lorraine.fr et vincent.braun@univ-lorraine.fr (en précisant la participation à la journée académique et/ou à la table-ronde).

Bien cordialement,
Loris Guery et Anne Stévenot

-----
Loris Guery
Professeur des Universités en sciences de gestion
Responsable de l’équipe de recherche Organisation et Ressources Humaines, CEREFIGE
IUT Nancy Charlemagne - Université de Lorraine

Diversité des origines dans le milieu professionnel

Où en est-on depuis la charte et le label diversité ?

Appel à communication pour une journée de recherche ayant lieu le 21 juin 2019.

A l'initiative de Jamila Alaktif chercheuse en sciences de gestion et de Anne-Françoise Bender (Cnam, Lise-CNRS) en collaboration avec Marie Mercat-Bruns (Cnam, Lise-CNRS), Ferruccio Ricciardi (Cnam, Lise-CNRS) et Isabelle Berrebi-Hoffmann (Cnam, Lise-CNRS).

La journée vise à dresser un premier bilan des politiques et pratiques adoptées par les organisations pour prévenir et lutter contre les discriminations raciales, en s'appuyant sur des travaux de recherche en sciences sociales et en discutant de témoignages et pratiques d'entreprises lors de tables-rondes.

Date limite de soumission : 15 mars 2019

 Appel à communication complet (français)

Appel à communication complet (english version)

Conférence L’accompagnement du travail de demain et la Réforme de la Formation Professionnelle

Le Club ESSEC RH a le plaisir de vous convier à une conférence sur le thème :

L’accompagnement du travail de demain et la Réforme de la Formation Professionnelle

Mardi 6 février 2019 à 18h30 
à l’ESSEC Executive Education 
CNIT La Défense

autour de :

Laurent Nahon, Directeur Général du Fongecif Île-de-France

La loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel ouvre de nouvelles voies, avec une ambition certaine, qui est de simplifier le système de la formation professionnelle afin de renforcer son accessibilité.Le travail de demain est à nos portes. Quel est ce nouveau marché ? Quelles compétences ? Comment anticiper l’ensemble de ses évolutions ? Comment rééquilibrer les formations pour tous ? Quels paris et quels enjeux ?
Ces nouvelles perspectives ont pou ambition d’accompagner les mutations du travail de demain, la relation à l'emploi et l'adaptation des compétences.

Laurent NAHON est Directeur Général du Fongecif Île-de-France.
Il a commencé son parcours professionnel chez UTA et rejoint ensuite Sym SA (groupe Yves Rocher) en qualité de contrôleur financier puis de responsable administratif et financier. Il a ensuite poursuivi sa carrière chez Eliance (restauration concédée) puis au sein du groupe Servair (catering aérien). Il est titulaire d’un Executive MBA CPA du groupe HEC et d’une maîtrise de gestion de la Sorbonne.

S'inscrire


Colloque Santé de KEDGE Business School 20 & 21 mai 2019

Voici l'appel à communication du 8° colloque Santé de KEDGE BS (en partenariat avec les IRTS Paca-Corse, Nouvelle Aquitaine et l’association ARAMOS), 20 et 21 mai 2019 (Marseille).

Téléchargez l’appel à communication

Le thème général est : « Innovons pour innover : savoir mobiliser de nouveaux outils conceptuels et méthodologiques pour transformer durablement le champ de la santé »

Les communications sont attendues autour de cinq thématiques :
1- Innover et diffuser : quelles transformations organisationnelles ?
2- Design et Innovations en santé
3- Innovation et participation des parties prenantes dans un contexte marqué par des contraintes multiples ou les paradoxes de l’innovation sous contrainte
4- Nouveaux métiers ? Nouvelles compétences ?
5- Quelles Qualités de vie au travail ?

Intention de communication :
Un court résumé est attendu pour le 10 mars 2019
Déroulement du colloque : en plus des ateliers de discussion des communications :
- Deux conférences–discussions :
Prof. Sharon Williams, Swansea Centre for Improvement & Innovation in Health and Social Care, College of Human and Health Sciences, Swansea University (U.K.): “Health services coproduction: focus on patient volunteers and redesign of patient information”;
Prof. Nicolas Petit, Institut Franco-Chinois Université Renmin (Chine) : « Enjeux et Solutions pour accompagner le vieillissement de la population en Chine : regards croisés ».

- Une table-ronde : dialogues croisés entre chercheurs et acteurs professionnels sur les nouvelles formes d’habitats pour les personnes dépendantes : choix stratégiques ? meilleur parcours pour le patient ? Une nouvelle institution entre le Domicile et Etablissements ? Nouveaux habitats : nouveaux modèles de co-conception ?

Politique de publication :
- numéro thématique dans la Revue Innovations Revue d’Economie et de Management de l’Innovation, classée AERES, CNRS et FNEGE). Thématiques et conditions présentées lors du colloque. Pour une parution courant 2020.
- pour les thématiques 1 et 5 : contributions possibles pour deux ouvrages chez ISTE

J’espère que nous aurons l’occasion de nous y retrouver.
Et n’hésitez pas à faire circuler cet appel à communication

Sylvie BRUNET Sylvie professeure associée Kedge Business School & Corinne Grenier, Professeur senior, HDR, Coordinatrice scientifique du centre de recherche et de formations « Santé, Innovation, Bien-Etre, et Politiques Publiques »
KEDGE Business School

XIIème Colloque GECSO qui se déroulera les 18-19-20-21 juin 2019

Le XXIème siècle voit émerger un grand nombre de nouveaux objets de toutes natures au sein des organisations, entre les organisations et au-delà des organisations. De nouveaux outils, de nouveaux dispositifs de gestion, mais aussi des nouvelles philosophies de l'organisation émergent et bouleversent en profondeur le paysage managérial. C'est une liste à la Prévert que l'on pourrait établir en les nommant : Service KM, Communauté d'Innovation, Réseau Social d'Entreprise, Wiki, Learning Expedition, Open Lab, Design Thinking, Living Lab Territorialisé, Groupe de Co-Développement, Fab-Lab, Communauté de Pratique, Espace Co-Working, Digitalisation, Entreprise Libérée, Open Source, Plate-forme Cognitive, Economie Collaborative, Hackathon, Modèle C/K, Communauté d'Intérêt, Tiers Lieux...

Dans le même temps, un nouveau cadre paradigmatique s'est proposé à nous à partir des années 90 pour rendre compte d'une grande rupture économique, sociale et technologique que nous étions en train de vivre. Cette rupture met en avant un objet curieux et étrange : la connaissance qui prend une place essentielle dans la création de valeur aussi bien dans l'entreprise que dans l'économie. Ce nouveau paradigme de l'économie, de l'entreprise, du management accumule des travaux fondateurs depuis les années 90 (Drucker, 1993 ; Nonaka, 1994 ; Wenger, 1998 ; David, Foray, 2002 ; Hatchuel, Weill, 2002 ; Wenger, McDermott, Snyder, 2002 ; Amin, Cohendet, 2003 ; Ermine, 2003 ; Amin, Roberts, 2008 ; Foray, 2009 ; Easterby-Smith, Lyles, 2011 ; Argote, 2012 ; Barthelt, Cohendet, Henn, Simon, 2017 ; Hislop, Bosua, Helms, 2018). Un champ scientifique se construit d'une manière exponentielle autour de deux mots clés : management et connaissance qui regroupent aujourd'hui 34698 articles académiques dont 7163 pour le seul champ de la gestion (Base de données SCOPUS, 2018, Projet KM Clermont), 27 revues spécialisées sont identifiées (Serenkos, Bontis, 2017). Ce champ s'est constitué autour de nombreux cadres théoriques qui sont en plein développement et qui constituent des profondes ruptures par rapport aux cadres théoriques antérieurs.

Quels liens peut-on établir entre d'une part l'émergence de ces nouveaux objets, outils, philosophies et d'autre part, ce nouveau paradigme et les productions théoriques afférentes ? En quoi les cadres théoriques proposés sont-ils pertinents pour rendre compte de ces nouveaux objets ? En quoi ces nouveaux objets permettent de questionner ces cadres théoriques et proposer de nouveaux développements ?

Dans cette réflexion, nous bénéficierons des apports de trois conférenciers qui ont joué un rôle important dans la construction de ces nouveaux cadres théoriques : Patrick Cohendet (HEC Montréal, Québec), Dominique Foray (EPFL, Suisse), Etienne Wenger-Trayner (Consultant social learning, Californie, USA).

La session Industrielle se déroulera au sein de la R&D Michelin, Zone de Ladoux, à côté de Clermont-Ferrand.

Une soirée de gala « magique » au sommet du Puy de Dôme pour découvrir au soleil couchant la chaine des dômes et la faille de la Limagne classées au patrimoine de l'UNESCO.

Une session spécifique pour les doctorants est prévue sous la responsabilité de Catherine Thomas (GREDEG-CNRS). Des propositions de format court (3-4 pages) sous la forme de « work in progress » seront encouragées pour susciter le dialogue à côté des papiers classiques d'une vingtaine de pages.

Un numéro spécial avec la revue Management International est programmé, pour une sortie en 2020.

Au-delà de la thématique du colloque tous les papiers en rapport avec le management des connaissances sont les bienvenus. Et aussi nos ateliers épistémiques peuvent être source de propositions :

Art et connaissance : Charlotte Blanche (HEC Montréal)

Autour des travaux de Nonaka : Jean Claude Coulet (CRCGM, UHB), Pascal Lièvre (CRCGM, UCA)

Codification et apprentissage organisationnel : Catherine Thomas (GREDEG CNRS)

Communauté de pratique et communauté épistémique : Jean Philippe Bootz (Humanis, EM Strasbourg), Olivier Dupouet (CRCGM, Kedge Business School), Pascal Lièvre (CRCGM, UCA)

Complexité et management des connaissances : Mehran Ebrahimi (ESG-UQAM, Québec)

Conception et management des connaissances : Guillaume Blum (Université Laval, Québec), Emmanuel Bonnet (CRCGM, Groupe ESC Clermont)

Foule et management des connaissances : Claude Guittard (Beta CNRS, Université de Strasbourg) et Eric Schenck (Beta CNRS, INSA, Strasbourg)

Intelligence artificielle et management des connaissances : Benoit Leblanc (Institut de Cognitique, Bordeaux)

Matérialité, langage et connaissance : Alain Antoine (CEREFIGE, Université de Nancy), Delphine Wannenmacher (CEREFIGE, Université de Nancy)

Management public et management des connaissances : Bertrand Pauget (Karlstad University, Suède)

Patrimoine de connaissance et innovation : Jean Louis Ermine (Institut Mines Telecom), Pierre Saulais (LITEM)

Plate-forme cognitive et biens communs : Claude Paraponaris (LEST, Université d'Aix en Provence)

Prospective et Management des connaissances : Jean Philippe Bootz (Humanis, EM Strasbourg)

Réseau social et management des connaissances : Michel Ferrary (Faculté d'économie et de gestion, Genève) et Marc Lecoutre (CRCGM, Groupe ESC Clermont)

Théorie de l'activité et management des connaissances : Jean-Claude Coulet (UHB, CRCGM), Michel Recopé (Acté, UCA) Géraldine Rix-Liévre (Acté, UCA)

Structuration du management des connaissances : Jean Louis Ermine (Institut Mines Telecom), Pascal Lièvre (CRCGM, UCA)

Colloque sur les enjeux RH de la gestion des compétences 27 avril 2019

L’INCG en collaboration avec l’ISTEC et en partenariat avec l’AGRH et le GRT Management des compétences organise un colloque sur les enjeux RH de la gestion des compétences qui aura lieu le 27 avril 2019 à Sétif.

Ce colloque est ouvert à tous les travaux de recherche abordant de manière plus ou moins directe, la question des compétences dans l’organisation et à toutes les disciplines (gestion, économie, sociologie, psychologie, sciences de l’éducation, droit, etc.).

Un numéro spécial dans une revue classée sera adossé au colloque.

Les dates à retenir :
Date limite de soumission des communications : 28 février 2019
Date de retour des évaluations : 28 mars 2019

Téléchargez l’appel à communication

Transformation digitale de la fonction RH

Collection :  Management Sup, Dunod

Parution :  février 2019

Emmanuel BaudoinMyriam BenabidCaroline DiardKarim Cherif

La fonction RH intègre depuis 20 ans déjà les technologies et usages du numérique : information (années 80), ERP (années 90), Internet (années 2000). Ces progrès se sont accélérés avec des applications plus simples d'utilisation plus mobiles et des capacités de traitement de données permettant de faire de la RH analytique (analyse des facteurs de succès des carrières, mise en place d'adaptative learning...). À tel point qu’une association, le LabRH, est née pour rassembler les start-up innovantes dans le domaine. En lien avec cette effervescence, la fonction RH connaît aujourd’hui un rattrapage sans précédent. De nombreux groupes sont désormais à la pointe (Orange, AXA, Bouygues, BNPP, LCL, Renault...). Cependant, certains professionnels RH n'ont encore qu'une connaissance parcellaire de ces évolutions. Cet ouvrage, très opérationnel, guidera les étudiants et professionnels RH dans l’indispensable mise en œuvre de la transformation digitale de la fonction RH. 

Sommaire :

SIRH et digital.  Pratiques, technologies, déploiement opérationnel.  Recrutement digital.  Pratiques, technologies, déploiement opérationnel.  Digital learning.  Pratiques, technologies, déploiement opérationnel.  Travail à distance et digital.  Pratiques, technologies, déploiement opérationnel.  Contrôle des salariés (ex.  : vidéo-protection).  Pratiques, technologies, déploiement opérationnel, recommandations managériales.  Transformation digitale et mutation stratégique  : quelles perspectives pour la fonction RH  ?

Journées de recherche Pour une approche inclusive du travail et de la formation

Journées de recherche Pour une approche inclusive du travail et de la formation 4 et 5 avril 2019 à Tours VALLOREM - IAE de l'Université de Tours - ESSCA

Organisation dans le cadre du projet Invisibilité des discriminations faites aux femmes dans Accès à l'emploi et à la formation financée par la Région Centre - Val de Loire

L'inclusion traduit par le groupe à partir d'un groupe se trouvant comme membre d'un groupe ayant des besoins d'appartenance et de singularité sont satisfaites. L'usage du concept d'inclusion s'est popularisé ces dernières années, suscite un intérêt croissant dans la communauté académique et présente les perspectives managériales. Cette première édition porte sur des recherches en cours ou sur des sujets apparents dans le cadre du travail et de la formation. L 'invention concerne un moyen de promouvoir et d' échanger des concepts relatifs à des approches de nouvelles pratiques pour une approche performante et responsable des femmes et des hommes au sein des organisations.

Les propositions de communication peuvent, par exemple, aborder les thèmes suivants:
- Diversité et inclusion: complémentarités et oppositions;
- Inclusion et égalité professionnelle;
- Pratiques, outils et dispositifs de GRH inclusivement;
- Nouvelles méthodes de travail et approche inclusive: télétravail, etc.
- Nouvelles formes de travail et approche inclusive: salariat, freelance, etc.
- Entrepreneuriat et approche inclusive;
- Espace de travail: coworking, travail collaboratif;
- Territoire, réseaux et inclusion;
- formation professionnelle et inclusion;
- Apports des démarches inclusives à la RSE;
- Transformation digitale des organisations et approche inclusive;
- Approche inclusive du management des talents; - leadership inclusif;
- Carrières, choix professionnels et démarche inclusive.

Procédure d'évaluation et de planification
des communications (5 pages, interligne simple) 12 novembre 2018
Avis de réception des communications 25 janvier 2019
04 mars 2019 convention à
la suite des journées SCÉ, les auteurs seront invités à soumettre leur contribution pour publication dans la revue @GRH. Par ailleurs, les auteurs qui ont mis en place une offre de travail pour leur travail pour un ouvrage de recherche collectif sur une approche inclusive, le travail et la formation.
Le résumé de la communication doit être envoyé à l'attention des membres du comité d'organisation - Elise Bonneveux, Franck Gavoille, Annabelle Hulin et Typhaine Lebègue, par courrier à l'adresse suivante: egalitepro@univ-tours.fr