Prix de thèse AGRH-FNEGE-Didier Retour

L’AGRH distinguera cette année encore deux thèses en gestion des ressources humaines. Les travaux éligibles devront avoir été soutenus entre le 1er janvier 2017 et le 31 décembre 2017 dans un établissement français (et non dans un établissement étranger, même francophone). Les thèses rédigées en anglais et sur articles sont acceptées. Dans le cadre de ces deux prix seront évaluées les qualités méthodologiques de la recherche, le caractère innovant du sujet dans le domaine de la GRH et les qualités formelles et pédagogiques du manuscrit. Ce qui les distinguera est l’importance respective donnée à la dimension académique et aux implications managériales de la thèse. 


Le prix académique AGRH a vocation à récompenser la thèse qui, bien que présentant des apports pratiques indéniables, a le mieux satisfait aux critères de rigueur méthodologique, d’enracinement théorique et de contribution conceptuelle attendus d’une thèse en sciences de gestion. La thèse lauréate sera en outre proposée par l’AGRH pour participer au prix FNEGE des Meilleures Thèses en Management.


Le prix AGRH Didier Retour récompensera la thèse qui, tout en respectant l’exigence académique, aura les apports les plus riches et pertinents en termes d’implications managériales. A travers ce deuxième prix, l’AGRH entend encourager les recherches qui constituent un véritable apport pour l’entreprise.


Tout dossier de candidature, commune aux deux prix, sera constitué des pièces suivantes :
- une copie du rapport final de soutenance ;
- une copie des pré-rapports rédigés par les rapporteurs de la thèse ;
- un exemplaire du manuscrit de thèse.

Ces pièces doivent être transmises de manière numérique via une « Dropbox » à l’attention de Olivier Herrbach (olivier.herrbach@u-bordeaux.fr) avant le 17 février 2018. Les jeunes docteurs sont donc encouragés à faire acte de candidature, notamment ceux dont le travail a été proposé pour un prix de thèse par le jury. Les directeurs de thèses, quant à eux, sont invités à diffuser l’information auprès de leurs doctorants les plus méritants.