Semaine du Management FNEGE - AGRH
May
23
9:00 AM09:00

Semaine du Management FNEGE - AGRH

Colloque FNEGE /  AGRH

Mercredi 23 mai 2018
Cité Internationale Universitaire de Paris
17 boulevard Jourdan 75014 PARIS

Lien sur le site Web de la Semaine du Management

Thème du colloque :
Relations avec les clients, les collaborateurs et les parties prenantes
Appel à contributions
Comme l’indique le baromètre de la FNEGE publié depuis 2014 et dont la prochaine édition sortira lors de la Semaine du Management 2018, la gestion de la relation avec les clients constitue une préoccupation centrale pour de nombreuses entreprises et organisations, publiques comme privées, marchandes ou non.

Les relations avec les clients – entendus dans un sens large comme étant à l’intérieur ou à l’extérieur des frontières de l’organisation- ont toujours été au centre des intérêts des organisations. Sous l’impact des technologies digitales, des évolutions sociétales et de
nouveaux modes d’intégration aux activités de l’organisation, les relations avec ces clients se sont cependant transformées. Leurs attentes évoluent vers la recherche d’une qualité relationnelle, individualisée voire le vécu d’une expérience unique. La prise en compte de ces évolutions requiert des transformations en profondeur des organisations si elles veulent se différencier de leurs concurrents ou rester compétitives. Ce qui semble une évidence pour les entreprises, le devient aussi pour les services publics si l’on pense par exemple à Pôle Emploi désormais mis en concurrence avec les sites Internet d’intermédiation comme Le Bon Coin ou à la mise en place récente de la charte de la personne hospitalisée pour l’hôpital.

Il s’agit désormais de faire en sorte que l’organisation tout entière contribue à ce que les clients entretiennent une relation de qualité et vivent une expérience source de satisfaction à long terme, tout au long de son parcours et de son cycle de vie. Répondre aux exigences des clients en termes de qualité, d’expérience et de satisfaction suppose d’aller au-delà des démarches classiques (programmes relationnels destinés à fidéliser les clients, démarches de personnalisation ou d’accompagnement, animation des communautés de clients…). Le rôle du client ne se cantonne en effet pas à apporter un chiffre d’affaires mais aussi à transformer les offres à travers son expertise et sa participation aux
processus d’innovation, à être un relais de la logistique ou de l’activité commerciale de l’organisation,se transformant en quasi-employé, voire à apporter des capitaux. Cette approche élargie de la relation aux clients existe dans le BtoB depuis longtemps dans le cadre
des relations clients – fournisseurs mais s’étend désormais au BtoC.
De plus, le client de l’organisation n’est pas seulement celui avec lequel une transaction commerciale a lieu. Le concept de client interne permet d’envisager les relations intraorganisationnelles dans un sens élargi. Des fonctions support comme les services informatique ou le contrôle de gestion ont intégré ce concept pour assurer la qualité de service et la fiabilité des processus. En créant des marchés internes, les structures de groupes recréent également en leur sein des relations clients - fournisseurs. Le double défi – relationnel et expérientiel – incite les organisations à mener une transformation largement « systémique », en s’appuyant notamment sur les potentialités des technologies numériques, ainsi que sur les ressources d’un réseau de partenaires et d’un ensemble de parties prenantes, au premier rang desquelles les collaborateurs. Il s'agit en fait de veiller à une symétrie des attentions - client versus collaborateur.
Sur la base de ces constats, la communauté académique est invitée à se pencher sur les transformations en cours de la relation aux clients. Ces transformations recouvrent de multiples dimensions et peuvent donc s’appréhender sous différents angles : les modes de management, les outils et les compétences au service de la relation ; les systèmes d’information et de pilotage ainsi que les mesures de la performance ; les modèles d’affaires et les différents rôles joués par le client. L’objectif de cette journée de recherche consiste à présenter les réflexions les plus actuelles sur ces enjeux de transformation relationnelle et expérientielle des modes de management, des modèles d’affaires, des modalités de création de valeur, des pratiques de gouvernance, comme des pratiques et systèmes de pilotage et de mesure de la performance.

View Event →
XXVIIIIème Congrès AGRH du 29 au 31 octobre 2018
Oct
29
9:00 AM09:00

XXVIIIIème Congrès AGRH du 29 au 31 octobre 2018

Avec une ambition : ne pas hésiter à déconstruire l’horizon du TINA
– there is no alternative - ; se défier des ‘mots’ pour mieux se ressaisir (enfin) des ‘choses’ et aller chercher, décrire, documenter les issues possibles au plus près des situations de travail et de gestion, en caractérisant leurs contextes spécifiques. « Tout ce qui est simple est faux, tout ce qui est compliqué est inutilisable » (Paul Valéry).
Pour naviguer entre ces écueils du faux et de l’inutilisable, nous proposons d’ouvrir deux voies complémentaires pour explorer les métamorphoses possibles de la GRH :
1 - Repartir du réel, comme point d’appui central pour concevoir l’action, quand les situations de travail et de gestion sont de plus en plus singulières, que l’aléa est la règle et que la diversité des acteurs et des groupes se renforcent.
2 - Se saisir de l’ambition exprimée par les réformes actuelles du code du travail, pour produire des connaissances sur des nouveaux compromis sociaux.

View Event →

XXVIII ÈME CONGRÈS AGRH - DU 11 AU 13 OCTOBRE 2016 - AIX-EN-PROVENCE
Oct
11
to Oct 13

XXVIII ÈME CONGRÈS AGRH - DU 11 AU 13 OCTOBRE 2016 - AIX-EN-PROVENCE

  • Université Aix en Provence Marseille (map)
  • Google Calendar ICS

Le thème du 28ème congrès de l’AGRH, «GRH et alternatives», invite à analyser ou à inventer une GRH renouvelée, la notion d’alternative renvoyant à l’idée d’un décalage, généralement volontaire, par rapport à une norme et à la proposition de solutions différentes. Ce thème « GRH et alternatives » fait écho à des questions d’actualité qui interpellent chercheurs et acteurs professionnels de la GRH et peut être décliné en trois grands axes.

Tout d’abord, il s’agit de s’interroger sur la GRH dans les organisations alternatives. 

Le deuxième axe questionne le développement de formes alternatives de GRH au sein des organisations privées et publiques « classiques ».

Le troisième et dernier axe envisage la question des alternatives à la GRH et s’interroge notamment sur le devenir de la GRH au sein de l’« entreprise libérée »

Afin d’alimenter la réflexion sur les axes précédents, le 28ème congrès de l’AGRH invite les chercheurs à éclairer les questions suivantes :

  • Quels modèles et pratiques de GRH observe-t-on dans les organisations alternatives ?
  • Quelles innovations en matière de GRH observe-t-on dans les organisations privées et publiques plus « classiques » ?
  • Le développement d’une GRH alternative, ouverte à ses parties prenantes externes et à son territoire, soutenable socialement et humainement, pourrait-elle passer par de nouveaux outils et dispositifs de gestion, et lesquels le cas échéant (observatoires sociaux, espaces de dialogue, etc.) ?
  • Existe-il d’autres façons pour gérer l’Homme au travail que la GRH ? Faut-il libérer les entreprises et les travailleurs de la GRH ?
  • Le recours aux comparaisons internationales ou aux études historiques peut-il fournir des pistes pour réinventer la GRH ici et maintenant ?
  • Qu’en est-il de la GRH dans les réseaux d’entreprises qui comptent de nombreuses organisations sous-traitantes, parfois délocalisées, et toujours dans un rapport de soumission très fort vis-à-vis de leur(s) donneur(s) d’ordre ?
  • Quelle GRH pour des travailleurs qui sont dans des relations d’emploi « alternatives » par rapport à la norme juridique de l’emploi salarié à durée indéterminée ?

Programme définitif

Bulletin d'inscription Agrh Aix en Provence

Plan Accès Site Congrès Gala AGRH2017

View Event →